Les confessions d’Isabelle Mon papa… votre papa

Par Isabelle O’Brien © Bikram Yoga Boucherville – 4 juin 2016 – Tous droits réservés.

Denys c’était un amant de la planète. Il aimait profondément la terre, les arbres, les plantes, les oiseaux, tous les animaux. Il cultivait des jardins luxuriants avec tant d’amour que nous mangions des zucchinnis gros comme des melons pendant tout l’été! Il préparait des plats méticuleusement avec rigueur comme le chimiste qu’il était, avec des poissons pêchés lui-même, les légumes de son jardin. C’était un homme bon, rempli d’amour. Il aimait tout autant, avec une passion ardente, tout ce qu’il y avait dans le ciel… peut importe l’oiseau qui passait au loin, il pouvait reconnaître automatiquement son espèce par son vol ou son chant… et de même avec les avions !!! ‘’ Écoute, écoute, ça c’est un 747, ça un 787 ! ‘’

Denys c’était mon papa, avec toutes ses qualités et ses défauts bien sur…mais c’était le mien, et je l’aimais tant. Sa présence me manque à tous les jours de ma vie, j’ai parfois encore le réflexe de prendre le téléphone pour lui demander un conseil pour mon arbre qui a mal aux feuilles, ou pour la sorte de tomates à planter qui va goûter comme j’aime, mais il ne pourra pas répondre au téléphone… Je l’ai senti l’autre jour dans la brise qui a soulevé les pétales des fleurs de mon pommier et qui a envahi mes cheveux de son parfum…c’était lui je le sais, il vient souvent me voir mais il est invisible,transparent, et je peux juste pas me coller sur lui pour qu’il me serre dans ses bras quand j’en aurais parfois tant besoin …

J’ai le souvenir de son visage, de sa peau et surtout de ses belles mains. J’aime me remémorer les détails de son corps pour qu’il ne s’efface pas dans mon souvenir comme si je m’accrochais à son image… J’ai trouvé par bonheur il y a quelque années un trésor inespéré en regardant la collection de monnaie qu’il ma laissé, un de ses cheveux a poppé comme ça en tournant les pages! Je sais c’est un peu singlé …mais ce cheveu, je le chéri, c’est tout ce qu’il me reste concrètement de lui, de son ADN …le reste je le porte dans mon cœur et dans mes veines. Il n’est plus là depuis maintenant 12 ans, mort d’un cancer dévastateur à l’âge de 62 ans. Nous étions tous là avec lui. Ma mère, tous mes frères autour de son corps comme un cercle de protection. Sa tête dans mes bras, à travers nos pleurs, nous lui disions que c’était ok, que tout allait être correct, qu’il pouvait partir alors qu’en même temps tout se déchirait à l’intérieur de moi. Il a prit quelques derniers souffles, et il est parti doucement se sachant aimé plus que tout. J’ai fermé ses yeux et j’ai enlevé son alliance pour la donner à ma mère.

C’était mon papa. Ça aurait pu être le vôtre.
Le 18 juin, participez avec moi à notre événement Bikram Yoga Boucherville ‘’Venez transpirer pour la vie‘’ pour la Fondation Québécoise du cancer.

Amour, Isabelle xoxoxo