Les confessions de Valérie et ses demandes à l’Univers

Par Valérie Trinh © Bikram Yoga Boucherville – 31 décembre 2019 – Tous droits réservés.

Nous sommes à l’aube d’une nouvelle décennie, une année qui, je l’espère, amènera beaucoup de stabilité. 2019 m’en aura fait voir des vertes et des pas mûres !! Je crois que j’ai expérimenté toutes les couleurs de l’arc-en-ciel et toutes les nuances possibles lorsqu’on les mélange ensemble !! Certains événements des dernières semaines ont laissé une empreinte plus importante et on pourrait les qualifier d’ésotériques. Vous me connaissez, et bien que je sois connectée, (pas sur le 220 !!) je suis tout de même une fille assez terre à terre. C’est la raison pour laquelle j’avais envie de terminer l’année 2019 sur une belle et bonne note en vous les partageant !!

Je crois que quelque chose s’est ouvert en moi ou même a craqué lorsque j’ai accepté de vivre une situation émotive difficile en présence de gens, de yogis en qui j’avais confiance et devant lesquels je me suis permis de me montrer telle que j’étais ce jour-là. La meilleure description que je pourrais faire du sentiment de vulnérabilité qui m’habitait est la suivante : « J’avais l’impression d’être nue sur une scène devant un public et de n’avoir aucune façon de me cacher. » Je ne sais pas ce qui a craqué ce matin-là, mais je sais que depuis ce jour, je vois la vie avec plus de légèreté.  Cet événement que j’appelle affectueusement mon « effondrement psychologique » (à prononcer avec la voix ténébreuse d’un bon Dieu en colère !!) est survenu le 9 septembre 2019 à 9h le matin !!! Et les événements ésotériques que je vais vous partager sont tous survenus après cette date !!

Le premier est sans doute le plus extraordinaire. Il faut savoir que mon amoureux est retraité depuis quelques mois et qu’il avait comme projet de retraite, d’adopter un chien. Pour ma part, je n’étais pas plus chaude que ça à l’idée d’avoir une bête poilue à quatre pattes, et en plus, Gilles en voulait un gros genre, Boxer ou Labrador… La ménagère en moi (et non la mégère !!) s’insurgeait à l’idée d’avoir à faire encore plus de ménage !! Alors je ne poussais pas trop pour avoir un chien, mais je vérifiais de temps en temps avec Gilles si son envie d’adopter « le meilleur ami de l’homme » était toujours présente. Il allait voir le refuge pour animaux à toutes les semaines, la cour était fermée pour permettre de laisser le chien courir librement, Gilles était prêt mais il ne trouvait pas de bête à son goût.

Sam, un yogi qui pratique au studio, est un promeneur de chiens professionnel et il était au courant du projet de retraite de Gilles. À la fin du mois d’octobre, il nous a mis en contact avec une famille qui souhaitait donner leur Labrador noir de 6 mois à une bonne famille car la leur s’agrandissait avec l’arrivée éminente d’un petit enfant. Nous étions la 3e famille en liste pour l’adoption de Free, une chienne qui est venue me visiter en rêves à quelques reprises avant qu’on apprenne que nous ne serions pas sa nouvelle famille d’adoption. J’ai été très triste et un matin, assise en méditation, j’ai littéralement commandé un chien à l’Univers. Je lui ai dit que je voulais un chien labrador qui allait m’apporter de la joie et qui amènerait le jeu dans ma vie. Je l’ai vu en méditation, je nous ai vu jouer ensemble dans les feuilles mortes et courir comme des enfants alors que j’étais bien assise en tailleur sur mon coussin de méditation et que des larmes de gratitudes coulaient le long de mes joues.

La vie continue et je ne parle pas de ma demande à l’Univers à Gilles, mais au matin du 6 novembre, je constate qu’il ne semble pas certain de vouloir adopter un chien alors je me dis que je ne m’impose plus dans ses recherches et que lorsqu’il sera prêt, « the chien » se présentera à nous. À 14h00 le même jour, je reçois un message de notre ami Sam. C’est une photo d’un Labrador brun âgé de 4 mois. Elle se nomme Penny et elle est propre et fait ses nuits. Ses maitres doivent s’en départir car ils ont des jeunes enfants et que la chienne est un peu trop « rought » avec eux. Nous allons la rencontrer le jeudi matin et elle revient avec nous à la maison. Je l’ai rebaptisée Penny-Joy car je voulais que son nom me rappel la joie.  Il semble que notre subconscient soit en mesure de faire arriver de bien belles choses dans nos vies si on lui laisse le temps d’aligner toutes les planètes !! J’ai fait ma commande et j’ai laissé le reste dans les mains de l’Univers. Ce que je ne savais pas, c’est que le neck plus ultra des chiens pour Gilles était justement un Labrador brun, femelle, âgée de 4 mois pour qu’elle puisse être mise à notre couleur. À tous les jours, je remercie l’Univers pour ce merveilleux cadeau qui m’apporte tant de joie et de bonheur.

Le second événement est arrivé quelques jours avant le départ d’Isabelle vers la France. Un matin, alors que j’étais au studio et que j’avais de la difficulté à combler les entretiens qui sont faits par des yogis en échange de yoga, j’ai demandé à haute voix à l’Univers de m’envoyer une personne fiable qui pourrait répondre à nos besoins. Comme l’Univers sait tout, je lui faisais entièrement confiance pour trouver la bonne personne. Au lendemain de cette demande, je croise à l’entrée du studio Sébastien, un yogi qui faisait des entretiens au studio comme s’il faisait le ménage de sa propre demeure. Il est de retour à Boucherville et veut reprendre le yoga, il a du temps pour faire des entretiens en fonction de mes besoins… Merci l’Univers…

Le 3e événement est beaucoup plus personnel. Le soir du 4 mai 2019, j’ai retiré un pendentif en jade en forme de cœur qui m’est très cher et qui m’a été offert il y a plusieurs années par ma grand-mère paternelle. Il faut savoir que j’ai rencontré ma grand-mère alors que j’avais 7 ans. Elle arrivait du Vietnam avec les frères et sœurs de mon père que je n’avais jamais rencontrés. Le lien qui nous unissait était unique car nous ne pouvions pas communiquer ensemble. Elle ne parlait que le vietnamien et moi que le français. Mais je crois que nous nous parlions avec nos cœur… Ma grand-mère nous a quitté en 2003 et je me sens toujours aussi privilégiée dans le lien que j’ai avec elle-même si elle n’est plus de ce monde.  J’ai donc cherché ce collier pendant plusieurs jours et je m’étais faite à l’idée que je l’avais perdu. Il y a une semaine, alors que j’enfilais une paire de boucle d’oreilles en jade qu’elle m’avait aussi offertes, je me suis posée devant le miroir de la salle de bain et je lui ai demandé de me ramener mon collier. J’étais très émue de faire une telle demande et surtout, c’était mon dernier effort pour retrouver ce bijou que j’affectionne particulièrement. Moins d’une semaine après l’avoir fait, Gilles qui se trouvait dans la salle de bain me demande des questions sur le cœur en jade que j’ai perdu et sur la chaine à laquelle il était suspendu. Ben croyez-le ou non, il a retrouvé mon collier. Il m’a dit s’être réveillé avec le besoin de le trouver. Le plus étrange dans cette histoire, c’est que je ne lui avais pas parlé de ma demande… Ma grand-mère a fait ce qu’elle avait à faire pour me retourner ce bijou. Merci grand-maman !

On peut bien croire ce que l’on veut, moi je choisis de croire qu’il y a bien quelque chose de plus grand que moi. Ce quelque chose agit en ayant en tête mon plus grand bien et il agit encore mieux lorsque je n’essaie pas d’intervenir. Je sais également que je fais partie intégrante de ce grand tout et que je peux lui faire les demandes les plus farfelues tout en lâchant prise sur la manière dont elles pourront être mise en œuvre. Il suffit de faire confiance…

Je termine donc l’année 2019 remplie d’espoir pour ce que contient la suivante et je vous souhaite de faire vos propres demandes à l’Univers et de voir comment il y répondra…

Une belle et bonne année 2020 remplie d’expériences enrichissantes et bienveillantes.

Je vous suis reconnaissante de tout ce que vous apportez dans ma vie et j’ai hâte de vous retrouver en 2020.

Je vous aime

Valérie